ACCUEIL / DERNIERS ARTICLES / SPÉCIFICITÉS PARHOLOGIQUES DE L’INSTABILITÉ GLÉNO-HUMÉRALE

specificites pathologiques de l’instabilite de l'epaule

SPÉCIFICITÉS PATHOLOGIQUES
DE L’INSTABILITÉ GLÉNO-HUMÉRALE

L’instabilité articulaire touche principalement les épaules. Cette pathologie chronique et douloureuse est le résultat d’une hyperlaxité des ligaments, provoquée par une mauvaise chute ou par l’accumulation de microtraumatismes. Le principal objectif de la rééducation est de renforcer l’ensemble des muscles de la coiffe des rotateurs, tout en protégeant les ligaments de l’épaule distendus et rendant l’articulation gléno-humérale instable.

articulation acromio-claviculaire

Une période d’immobilisation totale, allant de 10 à 14 jours minimum, permettra de contrôler la douleur et de faciliter la cicatrisation de la capsule articulaire et des ligaments de l’épaule. Afin d’éviter les récidives, il faut rééduquer l’épaule très prudemment, en débutant la réathlétisation avec des mobilisations dans le plan scapulaire et du renforcement sur une amplitude partielle. En fonction de la direction de l’instabilité, il convient de faire très attention :

  • Pour l’instabilité antérieure : en rotation externe ou en abduction horizontal.
  • Pour l’instabilité postérieure : en rotation interne ou en adduction horizontal.

En ce sens, les assouplissements de l’épaule doivent être abondonés dans un premier temps, diminuant les risques d’un nouvel étirement ligamentaire. Évitez également les exercices de stretching pour les bras, parce qu’une partie de leurs tendons contribue à stabiliser l’épaule.


Référence :
1. Int J Sports Phys Ther. 2013 Oct; 8(5): 601–616. MICROINSTABILITY OF THE SHOULDER IN THE OVERHEAD ATHLETE. Michael M. Reinold, and Alan S. Curtis
2. N Am J Sports Phys Ther. 2006 Feb; 1(1): 16–31. Non-Operative Rehabilitation for Traumatic and Atraumatic Glenohumeral Instability. Kevin E. Wilk, Leonard C. Macrina, MSPT, and Michael M. Reinold.
3. Clin Sports Med. 2013 Oct;32(4):865-914. Nonoperative and postoperative rehabilitation for glenohumeral instability. Wilk KE, Macrina LC.