ACCUEIL / DERNIERS ARTICLES / RÉATHLÉTISATION DU GENOU : SYNDROME FÉMORO-ROTULIEN

reeducation du genou

RÉATHLÉTISATION DU GENOU :
SYNDROME FÉMORO-ROTULIEN

MAJ JUILLET 2020

Le syndrome fémoro-rotulien est une cause très fréquente de douleur antérieure du genou. Il résulte d'un mauvais cheminement de la rotule dans le sillon du fémur (trochlée), ce qui provoque des frottements du cartillage lors des mouvements de la jambe (squat, saut, course à pied...). De plus, les risques d'irritation des tissus environnnants sont particulièrement élevés.

articulation du genou

© Bartleby.com

Ce désalignement de l’articulation du genou est principalement attribué à :

    1) Un léger déplacement de la rotule vers l'extérieur :
  • une faiblesse du chef médial oblique du quadriceps (VMO) ;
  • une raideur de la bande ilio-tibiale.
syndrome femoro rotulien

Latéralisation de la rotule. Image © Dan pope

    2) Une rotation interne du fémur :
  • une faiblesse des muscles abducteurs (petits et moyens fessiers) et rotateurs externes de la hanche.
syndrome femoro rotulien

La rotation interne et l’adduction du fémur, alors que la rotule est stabilisée par l’action du quadriceps, entraîne des microtraumatismes et une inflammation douloureuse sur la partie externe du genou. Image © Mike Reinold


Par ailleurs, la mobilité de la cheville joue un rôle important dans la protection du genou.

À lire également en cas de douleur aux genoux : S’entraîner malgré une douleur aux genoux, S’entraîner malgré une douleur aux genoux (suite).

PROTOCOLE DE RÉATHLÉTISATION
DES DOULEURS AUX GENOUX

PHASE 1 – DOULEUR ET INFLAMMATION
SEMAINE 1 À 2

Cette première phase consiste à réduire l’inflammation et la douleur, à prévenir la perte de force et de volume musculaires, et à maintenir l’amplitude de mouvement. Réalisez ce programme de réathétisation deux à trois fois par semaine. Il est primordial de ne pas exacerber les symptômes en début de réathlétisation.

    Cryothérapie – Application de glace pendant 10 à 15 minutes (plusieurs fois dans la journée)
    Routine de mobilité
  • Automassage des fessiers – 2 × 30-40 sec
  • Automassage des quadriceps – 2 × 30-40 sec
  • Automassage de la bande ilio-tibiale – 2 × 30-40 sec
  • Étirement des fléchisseurs de la hanche – 1 × 20 sec
  • Étirement des fessiers – 1 × 20 sec
  • Étirement des quadriceps – 1 × 20 sec
    Renforcement spécifique de la hanche et de la sangle abdominale
  • Abduction de la hanche au sol – 3 × 10 reps
  • Rotation externe de la hanche avec bande élastique aux genoux – 3 × 10 reps
  • Planche latérale - 3 x 30 sec
  • Marche latérale + diagonale avec bande élastique aux chevilles (Semaine 2) – 3 × (15 + 15) m

Entraînement musculaire (2 à 3 fois par semaine)

Exercices Séries Reps Récup
Squat isométrique contre un mur (jambes fléchies à 45 degrés) (Semaine 2) 3-5 45 sec 1-2 min
Soulevé de terre sur une jambe (Semaine 2) 3 12 1-2 min
Renforcement spécifique (ci-dessus) - - 1 min
    Cryothérapie – Application de glace pendant 10 à 15 minutes

Quand passer à l’étape suivante ?

Au bout d’une à deux semaines en règle génénale, lorsque le repos et les activités quotidiennes normales s’avèrent beaucoups moins douloureux. Tous les exercices de cette première phase doivent également être bien tolérés.

PHASE 2 – INTERMÉDIAIRE
SEMAINE 3 À 5

Les objectifs de cette deuxième phase sont d’accroître l’amplitude de mouvement, d’améliorer l’équilibre et la force musculaires, ainsi que de reprendre une structure classique d’entraînement. Il faut impérativement conserver un renforcement spécifique des muscles de la hanche et la sangle abdominale, au moins deux fois par semaine, en fin de séance, afin de maximiser la stabilité dynamique du genou.

ÉCHAUFFEMENT MINIMUM

Ajoutez à votre échauffement habituel la routine de mobilité ci-dessus.

RENFORCEMENT SPÉCIFIQUE EN FIN DE SÉANCE

Exercices Séries Reps Récup
Circuit 3 - -
Abduction de la hanche au sol - 12 25 sec
Rotation externe de la hanche avec bande élastique aux genoux - 12 25 sec
Planche latérale - 30 sec 25 sec
Marche latérale + diagonale avec bande élastique aux chevilles 15+15 m 1-2 min

SÉANCE Nº1

Exercices Séries Réps Charge Récup
Box Squat 3 10-12 60% 10RM* 1-2 min
Leg curl à la poulie basse 3 10-12 60% 10RM 1 min
Soulevé de terre sur une jambe 3 10-12 60% 10RM 1-2 min
Renforcement spécifique de la hanche et de la sangle abdominale 3 - - 25 sec / 1-2 min

* 60 % 10RM : 60 % de la charge d’avant blessure pour 10 répétitions.

SÉANCE Nº2

Exercices Séries Réps Charge Récup
Soulevé de terre, jambes tendues 3 10-12 60% 10RM 1-2 min
Reverse Hyper 3 10-12 60% 10RM 1 min
Step-ups avec haltères 3 10-12 60% 10RM 1-2 min
Renforcement spécifique de la hanche et de la sangle abdominale 3 - - 25 sec / 1-2 min
logo fitness studio
Une prise en charge complète et personnalisée sur 8 à 12 semaines pour retrouver une pratique sportive sans douleur et vos performances d’avant blessure
En savoir plus


Référence :
1. Muscles Ligaments Tendons J. 2012 Jan-Mar; 2(1): 25–32. How can we strengthen the quadriceps femoris in patients with patellofemoral pain syndrome ? Defne Kaya, Mahmut Nedim Doral, and Michael Callagha
2. J Athl Train. 2015 Apr; 50(4): 366–377. Strengthening of the Hip and Core Versus Knee Muscles for the Treatment of Patellofemoral Pain: A Multicenter. Randomized Controlled Trial. Reed Ferber, Lori Bolgla, Jennifer E. Earl-Boehm, Carolyn Emery, and Karrie Hamstra-Wright.
3. N Am J Sports Phys Ther. 2010 Sep; 5(3): 166–178. Rehabilitation of patellar tendinopathy. Marsha Rutland, Dennis O'Connell, Jean-Michel Brismée, Phil Sizer, Gail Apte, and Janelle O'Connell.
4. Solving the Patellofemoral Mystery. Mike Reinold.
5. Why Do I Have Knee Pain? Complete Guide to Patellofemoral Pain. Dan Pope.

prévention et réathlétisation des blessures

Programme de réathlétisation en ligne
à partir de 33€ par mois

  • Protocole de rééducation non opératoire et postopératoire de l’épaule, du coude, de la hanche, du genou, du pied et de la cheville.
  • Rééquilibrer les forces musculaires.
  • Retrouver de la mobilité et de l’amplitude de mouvement.
  • Améliorer la proprioception et la stabilité articulaire.
  • Limiter les risques de blessure à long terme.
En savoir plus